Rideau de fer sur le Venezuela

Rideau de fer sur le Venezuela

Par

Yves Roucaute

(paru Valeurs Actuelles. 19 juillet 2017)

 

 

Un rideau de fer s’est abattu sur le Venezuela. Échappera-t-il à la guerre civile ? Hélas, je crains le pire. Malgré 56% de voix pour l’opposition aux législatives, la destitution du Président votée par le Parlement, sept millions de Vénézuéliens qui demandent par référendum des élections présidentielles anticipées, les universités révoltées, des manifestations de rues, jusque dans le quartier rouge de Catia, à Caracas, le gouvernement du Parti socialiste unifié et des communistes ne cède pas. Hugo Chavez puis Nicolas Maduro, son successeur à la présidence de la république « bolivarienne », prétendent toujours incarner peuple, pauvres, dominés, souffrance humaine. Et dispensent toujours ce discours, naguère séducteur, égalitariste anti-riche, anticapitaliste, antilibéral, les Etats-Unis jouant le rôle de bouc émissaire. Ces idoles de Jean-Luc Mélenchon, profitant de l’aubaine pétrolière, claironnent le succès de leurs « missions » pour l’alphabétisation, la gratuité des soins, la construction de logements.

Patatras !, chute du cours du pétrole.  Traque des énergies, nationalisations, des grandes entreprises au commerce de détail, mise sous tutelle étatique des entreprises produisent leurs effets : misère, crime, chômage, inflation de 741% depuis un an, monnaie qui a perdu 65% face au dollar, pénurie de médicaments et de nourriture, rationnements, marché noir, violences. 1,8 millions d’habitants sous 2200 calories par jour, 3,5 millions ont moins de 680 euros par mois, électricité coupée 4 heures par jour, fonctionnaires appelés à travailler deux jours par semaine pour économiser l’électricité.

La faute à la presse, aux libéraux, à « l’attaque de la monnaie organisée par Washington » dit Nicolas Maduro,. Le leader de l’opposition, Leopoldo Lopez, mis en prison puis en résidence surveillée, manifestants blessés par centaines, 93 tués ces trois derniers mois, groupes paramilitaires gauchistes issus des colectivos, associations de quartiers, qui arrêtent et frappent les dissidents, un « rôle exemplaire » déclare le vice-Président Jorge Arreaza ; le Venezuela sombre. Le 5 juillet, l’Armée vénézuélienne empêche l’entrée des députés au Parlement. Ceux-ci entrent quand même. Alors, un colectivo  armé séquestre 9 heures les députés et en blesse 5. Nicolas Maduro dénonce la «résurgence nazie fasciste » des démocrates: sempiternelle ritournelle de ces factieux de gauche. qui aidera le Venezuela à s’en débarrasser ?

 

Extrait

 

Per Catalunya !, le droit à l’autodétermination de la Catalogne

(Publié dans Le Monde, 11 octobre 2017) http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/11/la-catalogne-peut-pretendre-au-droit-a-l-autodetermination_5199254_3232.html

Par Yves ROUCAUTE,

 

Ce mardi 10 octobre, en proclamant ouvert le chemin de l’indépendance, en donnant un temps pour le dialogue et en dénonçant la stratégie de peur déclenchée par Madrid, le Président de la région de Catalogne, Carles Puigdemont, a appelé chacun à sa responsabilité. « Nous ne sommes pas des fous, pas des putschistes », mais « un peuple ne peut accepter un cadre qui ne lui convient pas ». L’Europe restera-t-elle sourde, une fois encore, à la demande pacifique de cette Catalogne qui réclame depuis quatre siècles le droit de choisir son destin?… Continue reading

Le Lionceau et le Moucheron

par

Yves Roucaute

(paru Valeurs Actuelles, 25 septembre 2017)

« Entre nos ennemis, les plus à craindre sont souvent les plus petits » disait Jean de la Fontaine. Depuis longtemps déjà, le lionceau Mélenchon tançait de haut le moucheron communiste. L’insecte, à vrai dire, paraissait chétif et, pour tout dire, moribond : 6,60% de voix aux présidentielles  de 1995, 2,33% en 2002, 1,97% en 2007, et incapacité de se présenter depuis. Aux présidentielles de 2017, le rugissant en avait profité et avait présenté sa candidature sans avis du virevoltant qui, raillé, dut se rallier. La fête de l’Humanité devint celle de l’inimitié. Oubliant toute bienséance royale, au lieu de gambader dans la savane de La Courneuve pour flatter le moucheron, le quadrupède joua le coup… Continue reading

Nicolas Hulot dans l’œil du cyclone

 

Par

Yves Roucaute

(Paru Valeurs Actuelles, 18 septembre 2017)

 

« Que ça nous serve de leçon, le pire est devant nous » : profitant d’Irma et de Jose, les cyclones qui ont déferlé sur les Antilles, Nicolas Hulot joue à Zacharie, prophète de l’Apocalypse. Et « il y a un moment où on touche les limites ». Origine des ouragans ? Le réchauffement dû aux humains qui ne l’écoutent pas. De force 4 ou 5, ils n’auraient jamais été aussi nombreux. Irma, le plus monstrueux: vents de 295 km/h, vagues de 10 mètres, 11 morts, du jamais vu, jamais connu, foi de Nicolas Hulot.

Après les cavaliers, les ânes de l’apocalypse. Passons sur Katrina, en 2005 : vents de 280 km/h, vagues de 11… Continue reading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *