Fables : l’eau fraîche de La Fontaine en CM2

Fables : l’eau fraîche de La Fontaine

par

Yves Roucaute

(paru Valeurs Actuelles. 13 septembre 2017)

Offrir les Fables de Jean de La Fontaine  à 150 000 élèves de CM2? Anecdotique proclament les syndicalistes archaïques, qui préfèrent dénoncer la « vision passéiste » » du ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, « libéral sanguinaire », (Francette Popineau). Anecdotique ? Pas sûr. «  Les fables ne sont pas ce qu’elles semblent être; Le plus simple animal nous y tient lieu de maître. Une morale nue apporte de l’ennui: Le conte fait passer le précepte avec lui. » (Le Pâtre et le lion). Et quels préceptes ! Force gens font du bruit en France » pour s’opposer à toute réforme dit L’Âne vêtu de la peau du lion. Tel cet âne déguisé en lion qui « faisait trembler tout le monde ». Soudain, perdant sa peau, le simulacre est éventé. La peur s’éloigne. L’intérêt général peut l’emporter.

Combien de ministres ont été effrayés par les menaces, manifestations et grèves de ces archaïques nourris d’égalitarisme, de laxisme, de pédagogisme et de bureaucratisme? Grands perdants : les enfants déshérités. Malgré 50,5 milliards d’euros pour l’éducation, en 2018 : échec garanti pour eux. « Hélas ! On voit que de tout temps/ Les petits ont pâti des sottises des grands » (Les Deux taureaux et une Grenouille).

Pour en sortir ? Laisser les ânes et redonner son sens à l’éducation. Sinon, « faute de cultiver la nature et ses dons, O combien de Césars deviendront Laridons ! » (L’Education), des enfants étouffés par des pédagogues aux discours vains et aux idées courtes, des assistés des cuisines de l’Etat, futurs chômeurs. Comment cultiver les dons, sinon en montrant, à la façon du laboureur, « que le travail est un trésor » (le laboureur et ses enfants) ? Autorité des maîtres, Marseillaise, classes d’excellence, bilingues et européennes, latin et grec, doublement, semaine de quatre jours, devoirs sur table, initiatives de terrain, autonomisation des établissements jusque dans le recrutement, dédoublement de 2500 classes au CP dans les zones d’éducation prioritaire et la musique  même ! Et au lieu de l’adhésion du lobby, celle de la nation.

Critique des idolâtries et construction d’une citoyenneté respectueuse d’autrui, des lois et des autorités ? Culture de tolérance, paix et amitié : merveilleuses Fables de La fontaine pour cimenter les jeunes à la nation. « Qui veut faire de grandes choses doit penser profondément aux détails » disait Valéry, un autre de nos grands poètes.

Réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *